Carnet d'études

Comme son nom l'indique, Carnet d'études se veut le reflet de ma recherche créative tant en sculpture qu'en dessin. Il abritera surement aussi des poèmes, chansons, pensées du moment et bien sur, mes coup de cœur pour le travail d'autres artistes.

12 décembre 2006

gribouilles

Mes explications semblant difficiles à visualiser, j'ai illustré deux de mes précédents billets de quelques gribouilles. Reste à ajouter quelques croquis à propos des points de fuite diagonaux (Edit : voilà qui est fait). J'espère que ça aidera à rendre le tout compréhensible.
Posté par Sylene à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 décembre 2006

Points de fuite diagonaux

Quand on fait la construction en perspective par projection d'un carré posé au sol en position frontale (une paire de cotés parallèle à la direction du regard et l'autre perpendiculaire), on peut remarquer un détail : les diagonales du carré sont parallèle aux limites du champ de vision. Par conséquent, une diagonale et la limite du champ de vision correspondante auront le même point de fuite. Construisons donc en perspective une des droites limitant le cône de vision. On a tôt fait de s'apercevoir que cette droite sera... [Lire la suite]
Posté par Sylene à 00:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 décembre 2006

Points de fuite.

Bon, par quel bout commencer? Peut être tout simplement en remarquant que deux droites parallèles (des rails de chemin de fer par exemple) mais non perpendiculaires à la direction du regard semblent se rejoindre en un point. Si ces droites appartiennent à un plan horizontal (tel que le sol), elles sembleront fuir vers un point situé sur l'horizon. D'ailleurs, il serait plus juste de dire que l'horizon est constitué de l'ensemble des points de fuite des faisceaux de droites parallèles appartenant à des plans horizontaux. De... [Lire la suite]
Posté par Sylene à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 décembre 2006

Note à mes éventuels lecteurs

Depuis hier soir, je suis en pleine rédaction d'un billet sur les points de fuite et le moins qu'on puisse dire, c'est que je peine à formuler des explications simples, claires et concises. Et là, ami lecteur, je vais avoir bien besoin de toi pour me dire si ce que j'écris est compréhensible et rigoureux et dans le cas contraire, pour m'indiquer où ça cloche afin que je puisse corriger ou clarifier. D'ailleurs, un tel retour me serait bien utile aussi sur les précédents billets traitant de la perspective ici et là .
Posté par Sylene à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 novembre 2006

En étudiant le cheval...

Depuis deux ou trois semaines, nous étudions la géométrie harmonique du cheval. J'ai l'impression que je commence à décoincer. Non pas que je réussisse à trouver par moi-même la grille qui le décrive au mieux - faut pas rêver non plus - mais je commence à voir comment utiliser les éléments qui composent la grille harmonique de la bête pour esquisser sa silhouette et le dessiner à partir de là. Contrairement à mes premières études de corps humain où le résultat semblait fait de bric et de broc, ici homme, là femme, mal fichu et... [Lire la suite]
Posté par Sylene à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2006

Jean-Marc, la perspective et moi.

Le mardi, je consacre ma séance en atelier à la perspective. C'est pour moi l'occasion d'échanger avec Jean-Marc et de formuler de vive voix mes raisonnements, conclusions, questions. De les confronter à un autre regard, un autre raisonnement. De la friction naissent de nouvelles compréhensions, d'autant qu'il a l'art de mettre en lumière ce que j'ai laissé dans l'ombre, de pointer ce que sinon j'aurais fait passer par pertes et profits. Une fois encore, ça a été le cas aujourd'hui au sujets des points de fuite diagonaux.... [Lire la suite]
Posté par Sylene à 23:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2006

A la recherche des points de fuite de pente.

Depuis trois jours, ma table de travail est recouverte d'une immense feuille formée de sept feuilles A4 collées bord à bord. Depuis trois jours, sur cette feuille, je fais tourner un plan barré de trois lignes parallèles autour d'un axe pour voir comment se déplace le point de fuite de pente de ce plan et celui du faisceau de droites.Des choses commencent à ce faire jour, des compréhensions pointent leur nez. J'ai ressorti mes anciens travaux de perspective pour comparer, voir ce qui pourrait m'aider, ce qui m'aurait échappé. Petit à... [Lire la suite]
Posté par Sylene à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2006

Perspective, Au secours!!

Dans les deux derniers billets, je pavoisais. Il faut dire qu'il s'agissait de mettre en mots les éléments de départ, les bases qui sont maintenant vue, comprises et intégrées. Enfin, quand je vois le temps qu'il m'a fallu pour m'expliquer certains détails avant de pouvoir les formuler, je me dis que cet exercice ne fût pas totalement vain et m'a au moins permis de clarifier ce qui m'était encore obscure. Comme on dit "ce qui se comprend bien s'exprime clairement et les mots pour le dire viennent facilement". ... [Lire la suite]
Posté par Sylene à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2006

Perspective, construction par projection.

Un point isolé dans l'espace n'est pas situable, faute de référence. Par chance, si on observe un point, c'est qu'il y a un observateur, nécessairement "hors-champ", mais dont la présence permet de définir un point de référence : le sommet de son cône de vision, c'est à dire son oeil. Ceci étant, le point observé peut être situé au moyen de sa distance à l'oeil, de sa hauteur et de sa position vers la droite ou la gauche. N'empêche que pour le représenter comme ça, de but en blanc, ça risque d'être coton... Le gros du... [Lire la suite]
Posté par Sylene à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 novembre 2006

Perspective, constatations préliminaires.

Déjà, pourquoi ai-je décidé d'étudier la perspective? Pour comprendre l'espace, m'y situer, comprendre la relation des choses dans et à l'espace. Surtout pour ne plus être prise de cette terreur, de ce vertige qui m'avait étreinte en regardant un simple horizon tracé sur une feuille vide. Ça peut sembler bête mais à ce moment là, j'ai compris ce que devait éprouver Blaise Pascal pour écrire que la vâstitude de l'univers l'effrayait. Je veux comprendre pour ne plus être désemparée face à une bête ligne sur une feuille, pour maîtriser,... [Lire la suite]
Posté par Sylene à 14:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]