Carnet d'études

Comme son nom l'indique, Carnet d'études se veut le reflet de ma recherche créative tant en sculpture qu'en dessin. Il abritera surement aussi des poèmes, chansons, pensées du moment et bien sur, mes coup de cœur pour le travail d'autres artistes.

19 juin 2010

On avance, on avance, on avance (sur un air connu)

Ouf! Mon soulagement est palpable!

La première pièce de l'ensemble moule et contre-moule a bien fonctionné et j'ai pu les détacher sans problème de la sculpture qui est sortie indemne de l'opération. Malgré la grossièreté de mon plâtre, il a parfaitement tenu et même survécu à une chute. N'empêche, comme je n'avais pas envie de devoir attendre 2 jours entre chaque couche du contre-moule, j'ai acheté du plâtre de moulage. Il prend en 20 minutes et est autrement plus agréable à travailler.

J'ai ensuite tout remis en place au moyen d'un serre-joint et commencé la pièce suivante. Bon, je me doutais un peu qu'avoir démoulé la première partie me causerait des soucis. Et en effet, l'élastomère de la deuxième à filtré en un endroit sous la première. J'ai donc confirmation qu'il faut faire l'intégralité du moule avant de démouler.
Le deuxième point, c'est que l'agent de démoulage est impeccable pour empêcher l'élastomère de coller à l'argile mais qu'il n'est pas suffisant pour empêcher deux pièces contiguës de fusionner. Donc zou! j'ai été chercher de l'huile de vaseline (sous la dénomination "huile de paraffine") à la pharmacie.
Le troisième point, c'est qu'un agent épaississant (un tyxotrope, pour causer technique) me serait bien pratique pour donner du corps à l'élastomère. Comme je n'en ai pas trouvé dans les environs et que je compte me faire la main sur ce moulage là avant de passer commande de tout le matériel utile par internet, je vais faire un test. Il s'agit de prendre l'empreinte normalement et de donner de l'épaisseur au moule au moyen de silicone en cartouche (oui, oui, celui qui sert à faire les joints de baignoire). Normalement, ça résoudra mes problèmes de fluidité du produit de moulage. La question, c'est de savoir si le silicone à joints adhèrera bien à l'élastomère au silicone et s'il aura les même propriétés de souplesse, d'élasticité et de résistance.

Ce premier test m'a aussi permis de revoir entièrement mes plans de joint. Ou, pour être plus exacte, j'ai pris le temps de les dessiner sur ma sculpture afin de poser les murets en toute connaissance de cause et pas plus ou moins au feeling comme je l'avais fait dans un premier temps. Ainsi, je peux anticiper le moulage dans son ensemble et faire un travail un peu plus rigoureux.

Ca avance, ça avance ^^

Posté par Sylene à 00:18 - moulage - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire