Carnet d'études

Comme son nom l'indique, Carnet d'études se veut le reflet de ma recherche créative tant en sculpture qu'en dessin. Il abritera surement aussi des poèmes, chansons, pensées du moment et bien sur, mes coup de cœur pour le travail d'autres artistes.

16 décembre 2007

Table ronde

table_basseVoici la table basse que j'ai réalisée au cours de ma formation de menuisier. Elle est en pin maritime et en médium (c'est du panneau de fibres de bois).
Le plan et les méthodes de travail ont été fournis par l'AFPA, par contre, le décor en incrustations de pin, d'acajou et de hêtre est entièrement de moi.
Ben oui, comme  je trouvais ce plateau particulièrement fadasse, je me suis dit que je ne pouvais pas le laisser comme ça. J'ai donc fait quelques recherches graphiques autour du cercle et de l'octogone jusqu'à trouver cette spirale. Je l'ai ensuite reportée sur le plateau de la table.
Me restait à trouver les bois pour lui donner corps et couleur. J'ai donc cherché dans les chutes où j'ai trouvé le rose tendre du bois de cœur du pin maritime, le brun-rouge de l'acajou et le gris rosé du hêtre. A mesure des besoins, j'ai débité ces chutes en plaquettes de deux à trois millimètres d'épaisseur puis en baguettes de cinq à onze millimètres de large (suivant l'endroit où elle devait être placée) à la scie à ruban.
Plus d'une fois, le formateur a viré au gris en me voyant faire, de crainte que j'y perde un doigts mais tout s'est très bien passé.
Ensuite, il me fallait raboter ces baguettes et les couper à la bonne longueur et avec l'angle nécessaire pour qu'elles s'adaptent parfaitement entre elles.
La scie sterling s'est avérée impeccable pour cet usage.
Une fois toutes les pièces de l'incrustation réalisées, j'ai creusé le plateau au ciseau suivant mon tracé, encollé, mis les baguettes en place, serre-jointé tout ça pour la nuit et le lendemain matin j'ai pu passer la ponceuse à bande et la ponceuse-calibreuse de façon à égaliser la surface.

Une bonne couche d'huile de lin par là-dessus pour la protection et voilà.

Mine de rien, il y a probablement autant d'heures de travail dans l'incrustation seule que dans tout le reste de la table.

Posté par Sylene à 11:01 - travail d'étude - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire