Carnet d'études

Comme son nom l'indique, Carnet d'études se veut le reflet de ma recherche créative tant en sculpture qu'en dessin. Il abritera surement aussi des poèmes, chansons, pensées du moment et bien sur, mes coup de cœur pour le travail d'autres artistes.

06 janvier 2007

Des valeurs fondamentales

Faisant mon petit tour du soir parmi quelques blogs, je suis tombée sur un billet des carnets de nuit dans lequel José s'interroge sur la démocratie et les étapes préalables à toute velléité de rédaction d'une nouvelle constitution, que ce soit pour la France ou l'Europe. Les questions qu'il émet, les axes de réflexion qu'il propose méritent qu'on s'y attarde. Son deuxième point en particulier (les valeurs qu'on voudrait comme bases de société) m'amène à donner mon avis.

Pourquoi, lorsqu'on évoque ces grands principes gravés au fronton des mairies que sont la liberté, l'égalité et la fraternité oublie-t-on presqu'invariablement de citer cette dernière? Sommes-nous à ce point égocentrique et étranger les uns aux autres que nous souhaitions avant tout faire ce que nous voulons et être aussi bien traité que n'importe qui mais sans nous soucier de qui est ce "n'importe qui", en l'oubliant même au passage?

Sans le sens de la fraternité, l'exercice par un individu de sa liberté peut vite tourner à l'utilisation ou pire, à l'oppression du voisin puisqu'on ne le prend pas en compte, sauf pour ce qu'on peut en tirer, vu qu'il n'est pas envisagé comme un "alter ego". Et sans ce même sens de la fraternité, qu'est-ce que l'égalité sinon une tentative de faire entrer tout le monde dans le même moule, au mépris de la spécificité de chacun et dans une monstrueuse volonté simplificatrice?

D'ailleurs, ce concept d'égalité me chiffonne assez dans ce qu'il évoque d'uniformisation et de non respect des besoins, goûts, aspirations, talents, particularités de l'individu. Je préfère, et de loin, qu'on parle d'équité, même si c'est un concept bien plus délicat à mettre en oeuvre de façon globale. C'est en faits ce qui lui donne sa pertinence à mes yeux : on ne peut ni penser ni agir l'équité en général mais uniquement au cas par cas et en étant attentif à l'autre. Être équitable suppose considération, respect et cet esprit de fraternité qui me tient tant à coeur.

Mais, au fait, qu'entends-je par "fraternité"?

Pour moi, c'est se rendre compte que nous appartenons tous à la même espèce, au delà de toute considération d'origine, culture, croyance ou autre, et donc, tous logés à la même enseigne ou embarqués dans le même bateau. Certes, chacun a des objectifs, besoins ou autre qui lui sont propres et qui peuvent entrer en conflit avec ceux du voisin, mais sitôt qu'on l'envisage comme un être humain au même titre que soi, on réalise que ses buts sont tout aussi légitimes que les nôtres et qu'on peut sûrement trouver un moyen de s'entendre et de marcher de conserve.

Bon, j'ai fait un sort à l'égalité et à la fraternité, mais quid de la liberté? Tout le monde en parle, l'appel de ses voeux, souhaite qu'elle lui soit garantie (par qui?) mais combien sont prêt à assumer la responsabilité qui est le corollaire de leur liberté? Car être libre suppose qu'on est seul maître de ses actes et donc pleinement responsable de leurs retombées, fussent-elles bénéfiques, néfastes ou plus simplement neutres. Pourtant, dans ce monde où chacun se veut libre, qui n'est pas tenté, quand les choses tournent mal, de dire en substance "c'est pas moi, c'est l'autre", voir même de renier l'autonomie qui va de paire avec la liberté en se réfugiant derrière l'autorité d'un parent, d'un supérieur hiérarchique ou d'un individu comme vous et moi mais à qui on prétend déléguer notre pouvoir en le bombardant "responsable politique"?

J'ai quelque peu digressé sur le sujet initiale. Pour résumer je dirais que la société que j'aimerais pour moi et mes enfants après moi reposerait sur la fraternité, l'équité et la responsabilité (devant soi-même et en regard de l'autre).

Posté par Sylene à 23:30 - idées, avis et opinions - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire